Patrick Lefèbvre, photographe - A propos de l'auteur Découvrez l'artiste-photographe namurois Patrick Lefèbvre: ses thèmes photographiques et shootings de prédilection, son offre de services.
Toolbar

A propos de moi
auteur photographe

Aujourd'hui

Patrick Lefèbvre

      

Pratiquant l'activité de photographe sous statut d'artiste je construis mon discours au fil du temps et je me tiens aussi à votre disposition pour réaliser ensemble le projet photographique qui vous tient à cœur.

Disposant d'un studio de prise de vues et m'intéressant à des projets variés je suis attentif aux inspirations de modèles, maquilleuses, coiffeurs, stylistes et artistes, avec lesquels un travail en collaboration est envisageable.

     

Mon propos

J'ai débuté la photographie voici plus de 46 ans. Non, la passion n'est plus la même: elle est près de 50 fois plus intense aujourd'hui !

Mon domaine de prédilection est l'Humain, quand bien même je touche un peu au paysage quand la Nature humaine m'est indisponible, manque, fait défaut. Et dans cette Humanité ma préférence dans sa représentation va à la femme. Pourquoi ? Je n'en sais trop rien. Il en a toujours été ainsi depuis mes débuts, adolescent. Et ceci explique peut-être cela.

Autodidacte j'ai tout de même à mes débuts suivis les conseils avisés d'un formateur qui animait un atelier dans un centre culturel. Jean Sacré était photographe de plateau en activité, et c'est peut-être la raison pour laquelle je me suis intéressé à la photographie des personnes, au portrait plutôt qu'au paysage.

Quant à la « photographie plasticienne » c'est une pratique assez récente qui après des balbutiements dans les années '70-80 n'émergea véritablement qu'après 1990... soit 20 ans après que mon orientation de photographe se soit construite. De fait ma photographie n'est pas d'inspiration contemporaine.

Et comme pour preuve la longue liste des références qui ont habité mes lectures d'images photographiques depuis mes 16 ans: Yousuf Karsh, Cecil Beaton, Richard Avedon, George Hurrell, Edward Steichen, Ralph Gibson, Paul Strand, Bill Brandt, Sarah Moon, Jean-François Bauret, Helmut Newton. Et je m'extasie aussi devant le travail des Lartigue, Adams, Weston, Capa, McCurry, Avedon, Sieff, Weiss, Penn, Horst, Watson, Leibovitz.

Photographié, le corps n'est pas l'incarnation du modèle, tout au plus sa représentation - à un moment donné et unique - que le modèle, le photographe et le spectateur du résultat visuel liront différemment en fonction de leur sensibilité, de leur culture, de leur imagination, de leurs idéaux, de leurs fantasmes...

Le portrait est aussi un autoportrait, le regard du créateur sur la vie, sur sa vie, sur sa perception de l'autre et de ces choses immatérielles qui régissent le monde.

J'accompagne mon modèle dans son intention de se livrer ou de se délivrer, ou bien encore de se cacher en se montrant autre. Je construis la lumière et l'ombre pour écrire l'instant de la personne qui se met en scène pour elle, pour moi et pour vous. Ma photographie n'est donc consciemment pas le reflet d'une réalité universelle, raison pour laquelle je me défini « artiste photographe ».

Ouverte à tous les possibles, ma photographie se garde néanmoins de trop d'artifices parce que le cas échéant le plus beau des mensonges doit livrer un constat crédible, en adéquation avec ma démarche.

Ma pratique d'aujourd'hui est exclusivement numérique.
A quelques exceptions près, mes photographies de ces sept dernières années ont été réalisées soit partiellement soit complètement en éclairage aux flashes de studio.

Une photographie numérique n'a pour moi de raison d'être que pour être délicatement encrée sur papier, et idéalement ce papier d'art dont le choix participe à l'expression du propos de son auteur.

Historique

Je pensais avoir découvert la photographie vers mes douze ans, alors que j'empruntais à mon père son appareil photo, un vieux pliable à soufflet de toile dit "Folding". Et bien non !

Une visite du Musée de la Photographie de Charleroi a ravivé de lointains souvenirs. Parcourant la partie du musée consacrée au matériel ancien, quelques bribes de mon passé lointain ont ressurgi. Et voilà que le souvenir du contact avec des matières, celui d'avoir fait tourner cette molette là qui enroule le film, celui d'avoir fait ce geste du pouce qui bascule ce déclencheur archaïque... tout cela m'est revenu en pleine figure. Non sans émotion.

Qu'elle ne fut pas ma surprise de prendre connaissance de l'âge de ces appareils photo que j'avais manipulés, utilisés. Eh oui, j'ai fait mes premières photos avec un "Box", un "Kodak Brownie", modèle dont la fabrication a été lancée en 1929 !
Ma mère, plus âgée que mon père, devait avoir quelque 11 ans seulement à l'époque, et de famille modeste il eu été étonnant que l'appareil lui ait appartenu dès ce jeune âge. Néanmoins, dans mon souvenir c'est de ce côté de la famille que j'ai fait ma toute première photo, celle d'un chien. Le souvenir m'est revenu, et elle fut prise avec cet appareil rudimentaire qui devait plutôt appartenir à mon grand-père maternel. Je devais avoir entre 7 et 9 ans.

Voilà pour mes premiers pas de photographe.

Mais ma passion pour la photographie est véritablement née à l'occasion d'un périple aux États-Unis alors que j'avais à peine 16 ans. Quelques jours avant mon départ j'ai fait violence à mon livret d'épargne et cassé ma tirelire pour acquérir MON premier appareil photo, dans l'intention de fixer le souvenir de mon imminent premier voyage, intercontinental ! Et je me suis pris au jeu du preneur d'images ...

Dès mon retour du continent américain j'apprendrai les techniques de prise de vues et de développement argentique en chambre noire auprès d'un professionnel passionné. C'est très rapidement vers la photographie des personnes que je me suis tourné et à l'époque nombreux furent celles et ceux de mes amis qui se prêtèrent au jeu de séances-photos souvent improvisées. Ma démarche de photographe prenait une orientation.

PLE Patricia Ramlot 1978 1985 v2
Entre 1978 et 1985, Patricia R.


L’amour de la beauté nous habite tous ou presque, et chacun estime être le plus compétent pour la reconnaître. Mais les normes que l’être humain adopte en matière de goût, de jugement et de perception varient prodigieusement. Les critères de la beauté féminine, ou masculine d’ailleurs, sont parmi les plus susceptibles de générer des divergences d’opinion.


Consulter ma biographie.

Je suis aussi présent sur Instagram

 

Merci de votre visite,
Patrick Lefèbvre

N'hésitez pas à me faire part, via le formulaire de contact, de tout commentaire concernant le site et son contenu.

Plus dans cette catégorie : Types de prestations sur commande »

Patrick Lefèbvre

Artiste photographe portraitiste

A propos de moi et de mon activité

Patrick Lefèbvre, artiste-photographePassionné de photographie depuis plus de 46 années, je pratique aujourd'hui cette activité sous le statut d'artiste. En savoir plus ..

Coordonnées de contact

N'hésitez pas à me contacter pour toute demande d'informations :

  • E-mail
    Via le formulaire de contact du site
  • Téléphone mobile
    +32 (0) 479 40 68 43
  • Situation géographique du studio
    Entité communale de Assesse
    Province de Namur - Belgique

Souscrire à la Newsletter

Restez informé de mes principales nouvelles et mises-à-jour importantes en souscrivant à ma Newsletter.

Suivez-moi pour une actualité régulière